Total-Informatique

Le blog de sablier94

Test de la tablette Sony S

août 18th, 2012

Cette semaine j’ai eu l’occasion de tester la tablette Sony S et je vous ai préparé un petit article pour mieux connaître cette tablette.

Commençons par ses caractéristiques technique; elle dispose d’un processeur Nvidia Tegra 2 (double cœur) cadencé à 1 GHz et d’un Go de RAM. Elle est donc assez réactive et permet de jouer à des jeux 3D sans ramer.

Côté écran, il mesure 9.4 pouces (23.8 cm) et a une résolution de 1280 x 800 pixels. L’écran semble est de bonne qualité, cependant il n’a pas l’air d’avoir été très bien traité contre les marques de doigts, la vitre devient vite sale (c’est un problème que beaucoup d’autres tablettes ont d’ailleurs). La vitre est solide comparé à un iPad mais ne glisse pas aussi bien.

Photo officielle de la Sony S

La prise en main, par rapport à une tablette standard, à été complétement revue par Sony. Il y a un côté plus fin que l’autre, ce qui fait que l’on peut poser ses doigts au milieu quand on l’utilise en position horizontale et quand on la prend verticalement, elle tient mieux en main. Du coup, les boutons (power et volume) situé sur le côté droit sont facilement accessibles. Le son, qui vient des côtés, est bloqué si on met les mains dessus mais quand on regarde un film, on apprécie l’écran incliné et on oublie ce détail. Le fait qu’il n’ait pas partout la même épaisseur, c’est vraiment une bonne idée pour l’ergonomie et ça améliore même son design.

Tablette Sony S vu de côté

Vue de côté

Vue de côté

Le plastique utilisé est agréable, ne glisse pas, est léger et a l’air solide. Juste la partie grise en bas du dos de la tablette qui aurait pu être un peu moins cheap. Elle possède le Bluetooth 2.1 et une puce GPS (Google Maps est pré-installé), par contre pas de Radio FM.

La tablette était livrée avec Android 3.2.1 mais j’ai directement fait la mise à jour officielle en 4.0.3. Je n’ai pas remarqué de grandes différences mis à part que la carte SD peut être directement utilisée sans passer par l’explorateur de fichier. La surcouche est signée Sony et n’est certainement pas la meilleure qu’il soit dans le monde d’Android. Elle est stable et basique mais l’officielle aurait convenu En tout cas, c’est une bonne chose que le développement de nouvelles versions ne soit pas délaissé.

Interface

Quand j’étais en  version 3.2.1, j’ai eu un bug assez embêtant. Un processus système a crashé et vu que les boutons principaux sont intégrés à l’interface tactile, je ne pouvais plus les utiliser donc j’ai dû éteindre ma tablette. Ce bug n’a plus eu lieu depuis la mise à jour, cependant c’est une des raisons pour lesquels je préfère des boutons physiques.

La fonction qui fait toute la différence avec une autre tablette est sans aucun doute son émetteur infrarouge qui lui permet de faire télécommande pour de nombreux appareils, que ce soit une télévision, une radio ou un lecteur DVD de toutes les grandes marques. Il possède un bon nombre de modèles qui peuvent être facilement utilisés et pour tous ceux qui n’y sont pas, il est possible de lui enregistrer des touches spéciales grâce à son récepteur infrarouge. Une fonction utile et confortable, les concurrents devraient en faire de même.

Ce qui m’a également plu avec cette tablette c’est que l’on peut jouer à Crash Bandicoot avec l’émulateur Playstation 1 intégré. Ce jeu c’est toute mon enfance, ça m’a fait plaisir de pouvoir y rejouer. Malheureusement je n’ai pas encore trouvé comment télécharger d’autres jeux PS1 mais je vais chercher, j’ai vu qu’on peut aussi jouer aux jeux Playstation avec une manette PS3.

Crash Bandicoot

Jeu Crash Bandicoot avec une manette PS3

Au niveau de la connectique, je m’attendais  à mieux de la part de Sony. Nous disposons d’un port jack classique 3.5 mm, un lecteur de carte SD, un port micro USB et le connecteur pour recharger la batterie. Oui la batterie se recharge sur le secteur avec l’adaptateur fourni (qui dispose d’un long fil pliable), le rechargement par micro USB est impossible (ce qui est logique, cela nécessite trop de volts). La batterie est sensée durer 8 heures en surfant sur le Wi-Fi mais mon test m’a plutôt donné quelque chose comme 7 heures. C’est normal, ils mettent souvent une heure d’autonomie en plus en catalogue. La batterie se recharge assez lentement par contre.

Connecteur pour l'alimentation

Connecteur pour l’alimentation

Un peu déçu de ne pas avoir de port HDMI ni de port USB standard. Du coup si l’on veut transférer des photos depuis son smartphone, il faudra utiliser un câble avec micro USB des deux côtés et c’est déjà plus rare.

Son principal défaut sera sûrement son espace de stockage. Il a une capacité interne de 16 Go mais en enlevant la place utilisée par le système d’exploitation et les applications installées par défaut, il ne reste plus qu’une dizaine de gigaoctets. J’ai le même problème sur mon HTC Desire, les applications prennent beaucoup de place et on en est vite à court, même en utilisant une carte SD (ou SDHC). Les constructeurs devraient faire plus attention à ça, rajouter quelques Go ne leurs couteraient pas grand chose et serait utile.

Rien à redire sur les deux appareils photo intégré. Celui de derrière capture en 5 Mpixels et le frontal en 0.3 Mpixels. On peut penser que le frontal n’a pas une assez grand définition mais on se rend compte que c’est bien assez vu qu’il n’est utilisé quasiment « que » pour de la vidéo conférence. Et puis bon, prendre des photos avec sa tablette, ce n’est pas des plus pratique non plus. Ce qu’il manque par contre, c’est un flash (utile pour éclairer la nuit).

Pour le prix qu’elle coutait c’était une affaire. Même si ce n’est pas la plus performante du marché elle est parfait pour une utilisation normale chez soi. Attendons les prochains produits de Sony et surtout l’évolution de ce marché en pleine expansion qui va à nouveau être bouleversé avec la sortie des tablettes sous Windows 8.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Total-Informatique

Le blog de sablier94